L’archétype de Saturne revêt tant de facettes, il est l’image intérieure du père, du gardien de l’autorité, du temps, de la structure et des limites, et en analogie avec l’énergie de constriction et de solitude. Il est aussi à l’image de l’arcane de l’Hermite du tarot, celui qui se retire pour méditer en son intériorité. Depuis le 22 Mars 2020, cette énergie symbolique est entrée dans le signe du Verseau, représentant le collectif, notre modèle de société.

La distance, les limites, le temps, la responsabilité et le devoir sont toutes des facettes du même archétype Saturnien. Saturne, ici sous sa forme restrictive, nous a d’abord invité à nous responsabiliser face à la vie d’autrui, en nous imposant de renoncer à certaines libertés, en nous limitant dans nos besoins, en nous demandant d’assumer nos responsabilités…

Cependant, nous avons aussi l’opportunité de contacter d’autres formes de cette même énergie : la maturation de nos idées, l’évolution de la conscience collective, l’opportunité de bâtir une nouvelle identité sociale et de donner une forme plus structurée à l’intelligence collective.

L’archétype de Saturne nous propose une expérience de maturation par les épreuves, pour que notre ossature puisse se remodeler, se refaçonner pour un nouveau cycle de croissance intérieure et avant tout de sagesse. Il est aussi et surtout question de temps avec Saturne, ce même temps qui nous permettra ce repli sur nous-mêmes pour approcher plus près notre véritable essence, notre identité profonde et ce que l’on souhaite construire dans ce collectif. Lire l’article complet ici

Pleine lune en Bélier

du 20 Oct.

Après une nouvelle lune en Balance conjointe à Mars et à un Mercure rétrograde, qui ont marqué le début d’un cycle énergiqueet souligné l’importance d’un travail intérieur sur l’axe relationnel, nous arrivons à l’apogée de ce cycle lunaire, pleine lune, pour établir un bilan sur ce que nous avons pu expérimenter lors de ce cycle.

Avant de rentrer dans l’interprétation de cette pleine lune en Bélier, notons la particularité de ce cycle de la Balance qui a été, depuis l’entrée du Soleil en Balance, fortement coloré par la présence de Mars : archétype du combattant, du guerrier et fonction psychologique reliée à l’action, à la vitalité, et à notre partie masculine.

En effet le cycle de conjonction Soleil-Mars aura duré pendant toute la phase Balance, impulsant un dynamisme, une force, une volonté, une combattivité et un engagement fort dans les thématiques suivantes : le besoin d’équité, la création de relations harmonieuses, la quête de la justice ou de la vérité, l’invitation à la beauté et à la créativité dans notre vie.

Alors comment cette phase de la Balance nous a-t-elle permis d’intégrer cet archétype de Mars ?

Quels apprentissages avons-nous pu comprendre sur notre manière d’agir, d’interagir dans nos relations, sur notre capacité à nous unir et à coopérer avec autrui en restant juste et authentique avec soi-même.

En astrologie traditionnelle, on considère que l’archétype de Mars serait « en exil » et donc peu à son avantage en Balance, car il maîtrise le signe opposé : celui du Bélier. Lire l’article complet ici

L’archétype du Sagittaire nous parle de notre capacité à viser une direction et à nous y engager avec corps et âme, quoi qu’il en coûte en puisant au plus profond de notre foi intérieure pour nous élever.

La quête du Sagittaire est celle de l’élévation de l’esprit, profondément porté par ses croyances et ses convictions. Il nous invite à une vision du monde optimiste, dont l’enthousiasme est créateur, pionnier de la psychologie positive il est déterminé à œuvrer dans ce qu’il entreprend.

Lorsque Vénus se trouve en Sagittaire, nous avons alors la possibilité d’expérimenter la fonction Vénusienne – reliée à notre manière d’aimer, de créer, de nous relier à autrui et à nos ressources – de manière plus enthousiaste, plus engagée avec l’envie forte de dessiner un cap et de le poursuivre avec détermination. Cette position de Vénus nous propose d’oser poser une direction dans nos relations, dans nos projets artistiques ou matériels et croire fortement en cette direction, puisque il s’agit d’une véritable conviction qui est l’ossature de l’archétype du Sagittaire dont le discours serait : « J’y crois avec foi et donc m’y engage ».

La force des croyances est donc une ressource importante chez l’archétype du Sagittaire, qui lui permet de puiser dans sa conviction intérieure pour avancer. Le voyage de Vénus en Sagittaire va donc nous questionner sur nos engagements relationnels, nos envies d’élévation dans la sphère affective et matérielle.

Quels nouveaux caps je souhaite donner à mes relations, quels objectifs je voudrais atteindre dans ma créativité, et quelle abondance je souhaiterai viser pourraient être les thématiques de cette position.
Lire l’article complet ici

 


Cette première lunaison de l’automne se déroule dans le cycle de la Balance. Elle nous ouvre à la possibilité de grandir en conscience sur un axe identitaire et relationnel : celui du « Je » et du « Nous », du lien aux autres.

L’archétype de la Balance nous rappelle à notre capacité à nous unir, à coopérer, à accéder à la beauté, à la justice et à l’harmonie dans nos relations. Cette lunaison va donc marquer tout particulièrement l’importance de l’axe relationnel, mais aussi de la communication et de son juste usage pour se relier aux autres.

Ce nouveau cycle lunaire se déroule en conjonction avec Mars en Balance, impulsant un dynamisme fort, une volonté d’avancer, une implication et un engagement important dans notre sphère relationnelle. Nous pouvons avoir plus de facilité à acter plus rapidement nos choix et à nous positionner plus clairement.

Se positionner et agir spontanément représente parfois un défi pour l’archétype de la Balance, dont la capacité de voir et de comprendre les deux versants d’une situation l’amène souvent à vaciller et à hésiter sans prendre part. Cette conjonction Soleil/Mars est donc une très belle ressource à notre disposition pour oser s’engager en dépassant nos doutes.

La conjonction de la nouvelle lune à Mars et à Mercure pourrait nous challenger sur notre manière de communiquer et d’agir avec l’autre, en amenant une communication plus virulente voire plus radicale, ou une intolérance sur laquelle nous avons à travailler pour oser poser les mots et les actes justes et éviter toute forme de conflit ou de malentendu avec l’autre.

Le carré Mercure/Pluton pourrait aussi accentuer cette difficulté de communiquer clairement et calmement, et/ou faire remonter une forme d’angoisse ou de pulsion inconsciente face à la violence verbale.
Lire l’article complet ici

Cycle de la Balance

du 23 Sept. au 24 Oct.

Le Soleil, symbole de là où nous souhaitons grandir en conscience, est arrivé en Balance le 23 Septembre dernier. Il nous invite à travailler avec les énergies de cet archétype sensible et engagé dans l’équilibre subtil représenté par cet axe cardinal du « Je » et du « Nous ». Axe identitaire qui nous invite à trouver le juste équilibre entre conscience individuelle et conscience collective, autonomie et dépendance, impulsion de vie et contemplation, engagement et adhésion, existence et adaptation. 

Le carré Saturne-Uranus, toile de fond de l’année 2021, nous rappelle aussi à ce travail d’individuation, d’éveil à soi, de quête intérieure de notre véritable liberté.

Il ne s’agit pas de la liberté expérimentée dans les limites posées par la vie collective mais de celle qui découle de l’expérience intrinsèque de notre propre unicité, ce qui fait de nous cet être unique.

Ce nouveau cycle nous permettra aussi de porter une vigilance plus accrue sur ce qui est juste, ce qui nous relie aux autres, tout en nous challengeant sur notre propre authenticité, sur les stratégies d’adaptation que nous mettons en place pour être « aimable », « accepté » par les autres. 

Dans cet axe Bélier/Balance, nous avons à considérer notre besoin d’adaptation, d’intégration et d’acceptation par l’autre, nos dépendances affectives et ce qui nous permet aussi de rester un être unique, créatif et indépendant. 

On retrouve aussi dans cet archétype de la Balance l’équilibre subtil de la symbolique de l’automne : la quête de l’harmonie dans la décroissance de la lumière (jour) au profit de l’ombre (nuit).

Cycle de rétrogradation de

Mercure en Balance

du 27 Oct. au 19 Oct.

Depuis le 28 Septembre dernier, nous sommes entrés dans la phase de rétrogradation de Mercure en Balance pour une durée de 3 semaines jusqu’au 19 Octobre. Une opportunité de réévaluer notre manière de communiquer, de nous relier aux autres, la relation avec nos propres pensées et nos engagements avec autrui. 

Cette phase peut se révéler propice à un bilan sur les questions suivantes :

Comment nous souhaitons communiquer et transmettre nos idées ?

Quelle dynamique souhaitons nous créer dans nos relations ?

-Quels bilans pouvons-nous faire de nos projets en cours, et quel nouveau souffle souhaitons nous amener dans nos anciens projets ou relations ?

Les phases de rétrogradation sont toujours une invitation à réévaluer, à prendre le temps, à revenir à soi, à méditer.

C’est donc une phase d’intériorisation, où la fonction psychologique de la pensée ici représentée par Mercure se trouve introjectée, introvertie (tournée vers l’intérieur de soi) pour se renouveler et transmettre de manière plus juste à sa reprise directe.

Un moment plus propice à reprendre et réévaluer ce qui a déjà été entrepris qu’à entreprendre de la nouveauté. Une opportunité de bien clarifier ces engagements et de prendre le temps de poser les mots justes avant de les partager.

Je vous souhaite à toutes et à tous un beau cycle de retour à soi.

Nous voilà arrivés dans la culmination du cycle lunaire de la vierge. La nouvelle lune nous a invité à regarder de plus près les envies de changements concrets à acter dans notre quotidien, en fonction du domaine d’expérience dans notre thème où a eu lieu cette lunaison. Nous sommes maintenant amenés à un premier bilan dans ce domaine.

Qu’est-ce que nous avons pu optimiser dans ce champ d’expérience ou quelles ont été nos prises de conscience dans ce domaine ? Qu’est-ce que nous avons identifié comme besoin de changement ? Quel idéal sommes-nous en train de mettre en place dans nos vies ?

 Cette pleine lune se passe sur l’opposition Mars/Neptune qui continue de nous questionner sur le sens et la justesse de nos actions, sur là où nous souhaitons réellement investir notre énergie vitale. Les oppositions sont toujours une opportunité de prise de conscience, ici la prise de conscience va concerner nos actions, notre élan vital, nos idéaux, nos sensibilités et notre capacité à trouver un sens plus grand à nos actions.

Le soleil conjoint à mars renforce notre besoin de nous réaliser, d’agir, d’évoluer, dans le concret. La lune conjointe à Neptune nous donne la capacité de ressentir où se trouve notre idéal. C’est une lune fortement intuitive, que l’on pourrait utiliser ici pour identifier ce qui nous fait réellement vibrer, ce qui nous relie au sacré dans notre vie.

Le discours de cette opposition pourrait être : « Voici ce que je ressens comme idéal d’une part, maintenant comment puis-je acter cela dans la matière ». Ici, la vigilance serait de ne pas tomber dans une forme de mélancolie (Neptune/lune) mais d’oser utiliser le dynamisme de la conjonction Soleil-Mars sans craindre son agressivité, puisque l’agressivité positive est bien celle qui mène à l’action et non à la violence. Lire la suite de l’article ici

Nous voilà entrés dans la saison de la Vierge, énergie de terre et de ressources, de santé, de sagesse, de travail, d’organisation et d’optimisation.

Un nouveau cycle qui nous invite à prendre le temps d’être minutieux, à relever les détails à améliorer dans notre vie qui nous permettront peut-être d’approcher une forme de perfection dans cet infiniment petit. C’est aussi un moment où nous avons l’opportunité d’amener plus de vigilance et de conscience sur comment prendre soin de nos ressources, de notre corps, de notre santé physique et mentale.

Cette nouvelle lune se trouve face à Neptune, la grande nébuleuse, planète transpersonnelle, dont les limites restent impalpables. L’archétype de la Vierge se confronte à sa complémentarité et à ce besoin de rééquilibrage de l’intellect par l’intuition, du contrôle par le lâcher prise, de la peur par la foi.

Cette opposition va marquer d’une part un travail à conscientiser entre une vision trop réaliste et le besoin de rêver un idéal.Neptune pourrait nous inviter pendant ce cycle de la Vierge à voir plus grand, à s’ouvrir à d’autres plans de conscience que ceux connus. Cela pourrait être en intégrant des éléments de spiritualité à son quotidien, ou en essayant de se relier avec une vision plus intuitive, voire plus sacrée de la vie. C’est aussi l’occasion de nous questionner sur les objectifs que nous poursuivons dans notre quotidien et/ou dans notre travail, et sur comment donner plus de sens à son travail, ou comment trouver le sens dans ce que l’on fait au quotidien. L’effet de Neptune peut se ressentir aussi sur la confusion qui peut régner pendant ce cycle lunaire où un équilibre sera à trouver entre ancrage et spiritualité, réalité et rêve, raison et intuition.
Lire la suite de l’article ici 

Pour rejoindre l'infolettre